Un autre regard

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

1L'Equitation Ethologique : De quoi parle-t-on ?

L’équitation éthologique est une manière d’éduquer les chevaux et de pratiquer l’équitation qui tient compte des apports récents de l’éthologie scientifique sur la connaissance du cheval, de ses modes de vie, de communication et d’apprentissage. Mais c’est avant tout un savoir-être, une attitude, avant d’être un savoir-faire.


L’éthologie est l’étude scientifique du comportement des animaux dans leur milieu naturel. C'est une discipline de synthèse qui emprunte ses méthodes à divers domaines comme la biologie ou l’écologie, et c'est avant tout une science d’observation.
L’éthologie équine appliquée nous renseigne sur les fondamentaux du comportement du cheval et de sa psychologie.
On parle d’ « équitation éthologique » car c’est en observant les chevaux que l’on a pu définir quelles attitudes adopter afin d’établir un code de communication entre humains et équidés, basé sur la compréhension mutuelle.

Aujourd’hui ces méthodes s’enrichissent de nombreuses études scientifiques sur le comportement du cheval dans son milieu naturel ou son milieu d’animal domestique. La science se met au service de pratiques équestres plus éthiques car en adéquation avec les besoins des chevaux en matière de mode vie et de bien-être.
L’équitation éthologique n’est pas une discipline mais une pratique transversale. Ses applications servent toutes les pratiques équestres à tous les niveaux d’apprentissage.

La connaissance des mécanismes d’apprentissage du cheval permet la diffusion de méthodes d’éducation respectueuses et efficaces.

Dire que l’on fait de « l’éthologie » ou de « l’étho » est un abus de langage ; en anglais on parle de Horsemanship, littéralement « relation homme-cheval », mais il n’existe pas de traduction en français.

Pour résumer, les techniques dites « éthologiques » privilégient la communication, la psychologie et la compréhension du cheval, et permettent en cela de développer toute les qualités de « l’homme de cheval ».

De l’équitation éthologique à l’équitation relationnelle : philosophie et références

2

Il existe deux domaines importants que les formateurs en équitation éthologique se doivent d’approfondir : les aspects émotionnels et spirituels qui émergent de cette rencontre entre le cheval et l’être humain.


L'équitation éthologique s'est développée en France à travers différents courants. Si, bien évidemment, les grands principes restent identiques, chaque école, chaque formateur possède ses particularités et ses propres manières d'appréhender le travail avec les chevaux. Tous les « Horsemen » réputés évoquent l’importance de donner le choix aux chevaux, de les écouter et d’attendre qu’ils soient responsables de leurs actions.


Dans son livre « le Tao du cheval », Linda Kohanov explique très justement que si les méthodes «éthologiques » fonctionnent aussi bien, c’est parce qu’elles proviennent d’un état de conscience novateur et réactif des personnes qui les ont mises au point.
Toutes les personnes qui excellent dans le travail avec les chevaux ont su développer un haut niveau d’attention socio-sensuelle, même si il est souvent resté en partie inconscient.

3

De même, j’ai toujours eu le sentiment que l’information essentielle était souvent mise de côté, soit parce que le formateur ne savait pas exactement ce qu’il faisait, soit parce qu’il ne savait pas l’expliquer. Et je partage totalement le postulat que ce sont les qualités que les personnes développent à travers la méthode qui lui donne son efficacité, plus que la méthode elle-même !

« Il est très facile pour eux d’impliquer leur mental, leur corps et leur intuition pour créer un état de conscience élargi qui détecte, analyse en détail les nuances les plus subtiles. Ces personnes savent exactement ce qu’elles attendent de leur cheval et elles sont assez centrées pour projeter leurs intentions à distance tout en restant très sensibles aux signaux physiques et émotionnels, sans cesse fluctuant du cheval. Elles sont toujours prêtes à s’adapter à un tempérament particulier et/ou à des besoins spécifiques. »

«La plus grave erreur que font les cavaliers novices en idolâtrant ces chuchoteurs, c’est d’essayer de suivre leurs méthodes sans prendre en compte la conscience, la connaissance de soi et le sens du cheval que ces hommes ont développé alors qu’ils créaient ces méthodes et en mettant de côté les nuances essentiellement non-verbales, psychologiques et spirituelles qui ont donné vie à ces techniques. »

Notre philosophie n'est pas d'appartenir à un label mais d'utiliser le meilleur de chaque méthode en fonction des particularités de chaque élève, qu'il soit humain ou équin.


Aujourd’hui, l’Equitation Relationnelle pratiquée chez Caval’essence s'inspire en grande partie des enseignements suivants :

  • La méthode LA CENSE :
    La Méthode la Cense propose un programme complet de formation du cheval et du cavalier, centré sur la relation homme-cheval, ainsi que sur la prise en compte de l’éthique et du bien-être des équidés. Elle intègre les connaissances en éthologie scientifique, une meilleure compréhension du cheval et décline un programme complet de travail à pied et monté, L’objectif est d’amener le cheval à collaborer, dans le respect plutôt que par la contrainte, afin d’obtenir un relâchement physique et mental.

  • Andy Booth :
    Ancien responsable pédagogique du Haras de la Cense, Andy Booth est aujourd’hui un réfèrent de l’équitation éthologique en Europe. Il propose une fusion entre le horsemanship et les connaissances scientifiques sur la théorie d’apprentissage du cheval, inspirée du travail du célèbre horseman américain Pat Parelli.

equitation relationnelle herault gard5

Ces deux méthodes, auxquelles je suis formée, ont la particularité - et l’avantage pédagogique certain - de faire débuter le travail à pied, non pas avec un cheval en liberté, mais par un travail avec un licol et une longe.
En effet, si le travail en liberté, notamment dans un rond de longe, est un précieux outil pour les éducateurs équins confirmés, il s'avère que ce travail est particulièrement périlleux à mettre en place pour des élèves non-expérimentés. Une utilisation non contrôlée du langage corporel peut induire de graves malentendus dans la communication.
De plus les éthologues scientifiques ont sérieusement mis en garde les pratiquants du « join-up » sur les effets dévastateurs sur le mental du cheval lorsqu’il est pratiqué avec excès ou mal conduit.

 

  • Véronique de Saint Vaulry, auteur de « Communiquer avec son cheval » :
    Résolument pratique, sa méthode emprunte « la voie du milieu » entre l'éthologie, l'équitation comportementale, l'enseignement traditionnel, et l'héritage classique. Elle développe des conseils pour se faire comprendre de son cheval, pour le convaincre en douceur, et le motiver, à pied comme en selle, notamment grâce à Intégration du renforcement positif.

  • Linda Tellington Jones et de sa méthode Tellington et TTouch :
    La méthode Tellington est une approche holistique pour le corps, l'intelligence et l'esprit des animaux. Cette méthode douce, basée sur la coopération, vise à changer « l'être-cheval », ses feelings, son vécu émotionnel quotidien en améliorant ses postures physiques, en enlevant les tensions dans son corps et en lui donnant un nouveau sens de l'équilibre.
    À travers différentes manipulations, des touchers circulaires sur tout le corps et l'expérimentation de mouvements inhabituels, on mène le cheval à une prise de conscience plus claire de ses réponses habituelles aux stimuli extérieurs et de sa posture physique. À ce stade, le système nerveux de l'animal peut utiliser ces nouvelles informations pour modifier sa « programmation mentale » et ainsi développer des attitudes et des réponses plus adéquates et moins stressantes face aux événements de tous les jours.
    C’est une approche efficace et avant-gardiste de soins et d’entraînement qui permet de réduire le stress et développer des liens profonds et respectueux entre l’humain et le cheval.

 

Un autre regard

1Un autre Regard

De l’équitation éthologique à l’équitation relationnelle…

L’équitation éthologique est une manière d’éduquer les chevaux et de pratiquer l’équitation qui tient compte de la connaissance du comportement cheval.

Mais c’est avant tout un savoir-être, une attitude, avant d’être un savoir-faire.

 

La méthode Caval'essence

claire morin equitation relationnelle herault gard23

Découvrir le monde des chevaux, développer une relation homme-cheval équilibrée, pratiquer l’équitation «autrement» en harmonie avec le cheval et avec soi-même.

Le concept d’Equitation Relationnelle, développé par CAVAL’ESSENCE vous invite à une approche novatrice et sensible du cheval et des humains qui cheminent à leurs côtés.

Une pédagogie centrée sur la personne et respectueuse du rythme de chacun, vous permettra d’aborder de manière personnalisée cette exploration du cheval et de vous-même.

Concrètement

3Concretement

Séances individuelles, ateliers collectifs, stages de plusieurs jours…

Toutes nos prestations peuvent avoir lieu au sein de nos installations à Sauve, avec ou sans votre cheval personnel, ou à domicile, chez vous ou dans votre écurie.

 

C'est vous qui le dites4Cest vous qui


"Claire propose une très belle approche du cheval tout en respect, écoute et sensibilité. Et on apprend beaucoup sur soi dans ce cadre ! Claire est une accompagnante pédagogue, chaleureuse et qui transmet bien plus qu'une technique : une relation intime au cheval."